L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Départ et arrivée

Alex.

 

Par avance désolé mais nous n’avons fait quasiment aucune photo de cette journée.

12 avril.

Dure journée, levés à 5h, nous passons chez mon grand-père pour récupérer les vélos, le temps de tout charger et c’est le départ pour l’aéroport.

Nous voilà rendus avec 4 chariots.

L’organisation de Air transat et très très loin d’être optimale. On se retrouve avec tout notre bordel dans la file d’attente, les bagages sont trop gros pour être pesés, la caisse du chien ne passe même pas sur le tapis car elle est trop grande, et on se retrouve à devoir laisser toutes nos affaires en plein milieu des guichets pour aller payer les vélos, mais à un autre comptoir.

Au final, il nous faudra 3h30 rien que pour l’enregistrement de tous les bagages, vélos et Boyd compris. Et encore, nous n’avons pas nos remorques et matos de camping, que nous avons expédiés 1 semaine plus tôt par cargo car trop volumineux.

Dernières photos avec notre comité de soutien qui a l’air très heureux… (le fait d’avoir levé tout le monde à 5h y joue peut être…).

DSC08583

 

 

Le vol se passe plutôt bien, mais c’est long. Avec le décalage horaire, nous arrivons 2 petites heures après être partis.

Et nous voilà partis dans la joie et la bonne humeur dans le dédale des douanes…

1ère étape : le petit guichet où, après un entretien sommaire, nous avons droit à un gros coup de marqueur rouge sur notre déclaration (préalablement remplie dans l’avion). Et là, commence la visite approfondie des douanes canadiennes.

Effectivement, la majorité des autres passagers ont le droit de récupérer directement leur affaires. Nous, nous avons le droit d’aller visiter les bureaux de l’immigration (quelle chance !), où nous avons même droit à un petit entretien personnalisé chacun après avoir attendu une bonne demi-heure, 3/4 d’heure !

Après ça, nous récupérons toutes nos affaires…

DSC08587

Pratiques les 4 chariots pesant une tonne à deux !

3h plus tard, nous apercevons enfin la sortie (dernier couloir, avec le logo sortie au fond), et ben non ! madame la douanière nous fait emprunter un petit couloir réservé aux VIP ;).

Il faut que nous allions dédouaner le gros… Honnêtement, j’ai pas bien compris le concept pour le coup mais bon, encore un moyen de nous prendre 30€.

Enfin dehors, nous trouvons un taxi et nous rendons chez Nathalie, notre hôte Warmshowers, qui accepte de nous héberger jusqu’à mercredi (car nous attendons nos remorques pour mardi). Nous passons une soirée bien sympa avec elle et Michelle, une de ses amies. Avec le décalage horaire, nous ne sommes pas très vaillants, et partons au lit assez tôt (22h quand même, donc 4h du mat’ chez nous !).

 

13 avril. 

Le dimanche matin, j’en profite pour déballer et remonter les vélos. Et là, c’est le drame… Les emballages étaient un peu endommagés mais sans plus, mais lors du déballage c’est la catastrophe. Les vélos (surtout le mien) ont vraiment ramassés, je vous laisse juger …

DSC08593 DSC08595 DSC08596 DSC08597 DSC08598 DSC08604 DSC08605

 

 

En vrac, il faut changer :

- 4 garde-boue,

- 2 trains avant complets,

- 2 disques de frein,

- 1 porte-bagage arrière,

- 2 support king pins,

- 1 porte-accessoire.

Avec la main d’oeuvre + l’envoi, le devis s’élève à environ 1200€, sympa non ?

 

Se rajoute à ça un deuxième problème de taille. Nos batteries qui étaient censées voyager avec nos remorques se sont retrouvées bloquées à l’aéroport de Paris.

La compagnie par qui nous sommes passés (Bagages du Monde) nous a assuré pouvoir les transporter en même temps que les remorques (nous avons un devis le confirmant, et c’est d’ailleurs après leur confirmation que nous avons décidé pour de bon d’investir dans les assistances électriques), mais une fois les bagages arrivés à Paris CDG (par camion), ils nous disent que nous transportons des batteries dans les remorques…

What ?

Ben oui, c’est écrit partout ! ça fait juste 15 jours qu’on s’échange des mails à propos de ça, qu’on leur a envoyé le listing détaillé de ce qu’il y a avait dans les remorques, et on a même rempli une attestation officielle comme quoi on transportait des batteries… Mais maintenant ils nous disent que c’est interdit car les batteries sont considérées comme matières dangereuses, du coup ils nous ouvrent les remorques à Paris, et en sortent les batteries avant de les envoyer à Montréal…

Les remorques sont donc quand même expédiées et les batteries restent bloquées jusqu’à ce qu’ils trouvent une solution.

 

Voilà où nous sommes rendus pour le moment… Nous avions imaginés nos premiers jours au Canada un peu différemment !

Nouveau départ

Alex.

 

ça y est, les vacances sont finies… finis les apéros interminables, les journées de farniente, les films jusqu’à 3h du matin !!! Non maintenant c’est sérieux on va voyager à vélo !!! :)

On attaque la partie chiante, l’emballage et l’expédition de tout le matos (et ça en fait à emballer !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Pour être sûr qu’il ne soit pas abimé non plus durant le transport, nous emballons aussi l’ami De Valdez !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Durant notre session vacances, nous en avons profité pour entretenir et nettoyer à fond le matériel. Nous avons fait changer les fermetures éclairs de la tente (plus de précisions bientôt, nous publierons un retour sur notre matos, ainsi que sur les revendeurs par qui nous sommes passés et les SAV quand nous en avons eu besoin).

On a passé toutes les coutures de celle-ci au Silnet pour l’étanchéité (pas utile pour le moment, mais préconisé par Hilleberg dans le cadre de l’entretien courant).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous avons changé aussi nos drapeaux qui n’ont pas résisté aux premiers mois de route, puis ceux-là sont un peu plus à notre image…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Assistance électrique

Alex.

Pour ceux qui suivent un peu notre page Facebook ce ne sera pas une nouveauté, mais pour les autres, vous constaterez que nos trikes ont subi une légère évolution…

En effet, au vu de nos chargements très conséquents, nous avons décidé de nous équiper d’assistances électriques.

Pour cela, nous avons contacté Déclic-Eco, qui par chance, se trouvait non loin de chez nous (St-Mitre-les-Remparts (13)).

Pour ceux qui ne connaissent pas, l’entreprise est géré par Guillaume, spécialisé dans la réalisation et le montage d’assistances électriques vélo. Il a participé personnellement à la première édition du Sun Trip, et a équipé pas mal de vélos présents sur la course (sans aucune défaillance d’assistance constatée, c’est plutôt bon signe ! ^^).

Lors de notre première rencontre, il nous a aiguillé sur le type d’assistance qui nous conviendrait le mieux (en l’occurrence, un moteur pédalier, qui offre de bonnes performances pour tout ce qui est grimpette).

Guillaume est vraiment de bon conseil, a bien pris le temps de tout nous expliquer, répondre à nos questions, et nous a montré en détail les problèmes auxquels on pourrait être confrontés et comment essayer de les régler.

Nous avons profité de notre séjour à la Réunion pour lui laisser les vélos.

Au final, nous sommes maintenant équipés de deux moteurs pédaliers Bafang BBS01, avec chacun deux batteries de 14.5 AH (pour une bonne autonomie, nous y reviendrons plus tard pour vous donner une estimation réelle moyenne).

Au niveau du montage, nous avons vraiment apprécié le travail de Guillaume, c’est propre, pas de fils qui trimballent, tout est sous gaine ou scratch, tous les branchements ont même des codes couleurs pour qu’on ne fasse pas de bêtises ! Du bon boulot !

Déclic-Eco s’associe aussi à notre aventure en devenant notre sponsor ! Merci à lui, pour ses conseils (et sa patience ^^).

Place aux photos.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour le moment, nous ne les avons essayé que sur 15 km et à vide (nous étions un peu pressés avec le départ qui approchait). Mais le retour est plutôt positif :

- ça pousse bien (il faudra voir une fois les remorques attelées),

- c’est très silencieux,

- ne donne pas la sensation d’avoir un moteur (ce qui me chagrinait un peu au début). Je veux dire par là que le moteur ne donne aucun à-coup, ne fait pas de bruit. Du coup, on a juste la sensation d’être très en forme… C’est plutôt agréable !

- très bon couple (70Nm).

 

Nous ne manquerons pas de publier notre avis et ressenti une fois le moteur bien en main.

La Réunion

Alex.

 

Pendant nos 6 semaines de « repos » nous en avons profité pour aller rendre visite à mon père sur l’île de la Réunion où il a déménagé avec Sandrine et Tom.

Sur place, ils ont ouvert une pizzeria !

 

Nous n’y sommes allés que 15 jours, mais le planning fut condensé. Au programme : visites, petites randos, restos, plages, plongée, cuisine (j’ai été recruté de force pour exercer mes talents de pizzaïolo ☺), et bien sûr Apéro (et croyez-moi, la réserve personnelle de Rhum arrangé de papa a pris une gifle ^^).

 

Dans cet article, je ne vais pas vous détailler exactement tout ce que nous avons fait, cela serait bien trop long, du coup j’ai sélectionné quelques photos sympa, auxquelles j’ai rajouté des commentaires histoire de situer un peu (il y a quand même 40 photos, j’ai pas pu faire mieux ^^).

 

Profitez !

 

vue de la terrasse 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

l’ami Mango, c’est un voyou hein, c’est un bandit Manguito

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la pizzeria 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ouverture de la noix de coco, ramassée le matin même au bord de la mer

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

session photos sous-marines, on a un appareil étanche on en profite (ça n’a pas duré, on l’a cassé le jour-même…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la route du Piton de la fournaise, impressionnante !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

le piton en arrière-plan, et un nouveau cratère au premier (les petits points, c’est des randonneurs…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

baptême de plongée, franchement ça vaut le coup, même dans 6m d’eau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

coulée de lave

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

jardin des plantes et des épices 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

un des nombreux groupes de chiens errants, mais même les chiens sont relax là-bas…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

la vue du resto…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA