L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Remorque en vente !

Bonjour à tous,

Une petite annonce pour vous signaler que la remorque de Val est en vente, sans la bâche qui a tout de même bien souffert des intempéries pendant ce voyage ^^ (mais nous l’avions fait nous-mêmes avec un peu de tissu étanche et un élastique).

Sur la photo, c’est celle de derrière donc, avec la bâche rouge, si vous nous avez suivi un peu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

DSCF0718

DSCF0714

Même qu’on vous laisse tous les autocollants de chaque Etat du Canada/Etats-Unis/Mexique, et que ça eh bien, c’est la classe ! ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dimensions : 95 (L) x 82 (l) x 40 (h)

Jantes Alu Double Paroi Remerx Grand Hill.

Pneus Schwalbe Tryker.

XT6t_Remerx406_septembre09_1

On vous laisse nous faire des propositions pour cette chouette remorque qui a vu du pays, ne nous a jamais laissé tomber, et qui franchement a de la gueule ! :-)

A bientôt !!!

 

Je m’appelle Boyd…

Boyd.

Bonjour à tous,

Pour une fois, c’est moi qui vais écrire un article sur le site (jusqu’ici je dois avouer que mes parents ont fait tout le boulot). Je me doute bien que vous me connaissez déjà car mes parents vous parlent souvent de moi mais j’ai le sentiment que je dois quand même commencer par le commencement et me présenter.

Je suis né le 09 septembre 2006 et on m’a baptisé avec un nom « qui en jette » : Boyd du Royaume de Diane, plutôt classe ! Mon père biologique s’appelait Valko des Guerriers Pacifiques et ma mère U’Ledy vom Lowenherzritter (eh oui, je suis un vrai allemand !). Il n’y a pas d’erreur vraiment quand on les regarde, la ressemblance est frappante, je suis bien leur fils !

01 - My dad Valko

Mon père biologique, Valko.

02 - My mom U'Ledy

Ma maman biologique, U’Ledy.

Je suis le portrait craché de mon grand-père aussi : Oscar du Domaine de la Chiennerie. Lui, c’est pas un plouc ! Il a gagné des douzaines de prix de beauté et de travail à travers le monde, et à l’époque où je suis né, c’était encore le Rottweiler le plus titré du monde, plutôt cool non ?

03 - My grandfather Oscar

Mon grand-père Oscar.

 

Quand j’avais 3 semaines, mon papa adoptif, Alexys, est venu nous voir avec mes frères et soeurs, il voulait donner une famille à l’un de nous. Tous mes frères et soeurs étaient bien sagement regroupés sur le rebord du chenil, quand je suis arrivé comme une balle, j’ai bousculé tout le monde, avant de me casser la gueule parce que je ne savais pas encore bien utiliser mes « freins ». Je pense que c’est ce qui a fait craquer Alexys car il m’a choisi tout de suite après.

Je n’étais pas sevré et ai dû rester dans mon élevage quelques semaines de plus avant qu’Alexys viennent me chercher pour de bon. A ce moment-là, j’avais 2 mois (il n’a pas de photo de cette période et c’est bien dommage, j’étais vraiment une mignonne boule de poil).

J’ai commencé les premiers 18 mois de ma vie avec lui dans la Drôme, dans une jolie petite maison, où j’avais même une autre soeur adoptive. C’était vraiment cool là-bas, on sortait tout le temps promener, se baigner, c’était la belle vie !

Exif_JPEG

05 - My sister Revan & I

Ma soeur Revan (ou Toutounoute).

06 - Me, swimming

 

A cette époque-là, je me suis découvert une vraie passion pour la randonnée aussi. On allait souvent dans les Alpes avec mon papa, et puisque j’étais devenu un vrai pro, j’avais même eu droit à mes sacoches pour pouvoir transporter mon matériel comme un grand !

07 - Me, hiking 1 08 - Me, hiking 2 09 - Me, hiking 3

 

En 2008, on a déménagé vers Marseille, et en 2009, mon papa a rencontré Valérie. Je l’ai tout de suite adoptée et je crois qu’elle aussi, et elle est devenue aussitôt ma nouvelle maman.

10 - My adoptive mom, Valérie 11 - My mom and I

 

Le courant est tout de suite bien passé entre eux deux, et nous sommes devenus une vraie famille.

Ils avaient tous les deux les mêmes projets fous, comme cette fois où ils ont économisé pendant plusieurs années pour réaménager un camion pour partir voyager. Alors bien sûr, j’étais de la partie pour ce projet, qui n’était pas si fou que ça puisqu’en 2010, nous sommes enfin partis !

Nous avons voyagé pendant presque un an dans 30 pays d’Europe, c’était incroyable. Tous les jours, une nouvelle herbe, de nouvelles odeurs avec des dizaines d’endroits où marquer mon territoire. Pendant un an, je n’ai jamais eu à pisser 2 fois au même endroit, c’était génial ! Et les endroits paradisiaques où j’ai pu poser mes pattes, je ne vous raconte même pas !

12 - Our truck, our home

17 - In Turkey 2 18 - In Bosnia13 - In Switzerland14 - In Bruges, Belgium 15 - In Germany16 - In Turkey

 

Nous sommes ensuite retournés nous poser pour un temps (il fallait bien que mes parents économisent pour un autre voyage ! ^^), mais en Bretagne cette fois. J’ai adoré ma vie là-bas, déjà il faisait moins chaud, mais aussi, les gens étaient vachement plus cools avec moi, et ne me prenaient pas pour le diable en personne quand je marchais tranquillement dans la rue (allez savoir pourquoi, dans le sud, je terrorisais tout le monde, c’était assez étrange).

20 - Our home, in Brittany

 

Bon ensuite, vous connaissez l’histoire… nous sommes tous repartis en voyage, et pour 2 ans cette fois, et en vélos !! Bon j’admets que personnellement, je n’ai pas beaucoup pédalé… Mais bon, j’ai quand même dormi sous une tente presque tous les jours et traversé de nombreuses régions plus ou moins recommandables donc s’il-vous-plaît, on ne sous-estime pas mon côté aventurier !!!

21 - What else...

 

Plus récemment, vous avez entendu parler des mauvaises nouvelles je pense… Comme vous le savez, on m’a diagnostiqué deux cancers différents : 3 tumeurs sur la rate et un cancer des os. Il me restait quelques jours à quelques semaines qu’ils ont dit ! C’est pas de bol quand même ! Avec tout ce que j’ai vécu et ce à quoi j’ai résisté (ma broncho-pneumonie quand j’étais bébé, mon saut depuis le barrage… certains d’entre vous connaissent l’histoire…), c’est quand même con qu’il m’arrive ça dès notre retour de voyage ! Mais bon, j’ai essayé de me faire à l’idée, je ne suis tout de même plus un jeunot c’est vrai.

Mes parents ont été anéantis évidemment, ils ne s’attendaient pas du tout à ça. Mais bon, je sais qu’ils ont fait tout leur possible pour me donner les meilleurs soins et traitements et ce, sans jamais regarder au prix.

Cela fait 12 jours que le diagnostic est tombé, et depuis, bah, mes parents m’ont traité comme un coq en pâte. Pour le coup, j’ai eu droit à nos derniers jours de voyage en vélo en mode cabriolet et de faire ce que je voulais (et même quémander à table !). Depuis, je n’ai mangé que de la viande fraîche : steaks hachés, poulets entiers, pièces de boeuf bourguignon, saucisses… le paradis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

D’ailleurs, ça c’était aussi grâce à vous, et je tenais à remercier infiniment toutes les personnes nous ayant fait un don pour que je puisse me faire plaisir avec tout ça, c’était que du bonheur.

 

Mais bizarrement, ce matin, j’avais ma gamelle bien remplie de bourguignon et… je ne sais pas, je n’avais pas trop faim. En fait, cela faisait déjà 24-36h que je n’avais plus trop la pêche.

Ce matin, je me sentais très faible et les morceaux de viande étaient trop gros pour moi. Je crois que ma maman a compris car elle est partie me découper tout ça à la cuisine et m’a nourri morceau par morceau, de sa main à ma bouche.

C’était super bon, mais 10 minutes après, je me suis senti très mal. Mon estomac a gonflé de façon impressionnante. J’ai essayé de vomir pendant 30 minutes sans résultat.

Mes parents non plus n’ont pas trop compris ce qu’il m’arrivait mais j’ai vu à leurs têtes que quelque chose n’allait pas. Nous sommes partis tous les 3 chez le vétérinaire de garde. Le trajet a été insupportable et je n’ai pas arrêté de convulser, la douleur était terrible, mais ma maman m’a demandé de tenir le coup, alors je l’ai fait.

Arrivés chez le véto, le verdict est tombé.

C’était bien mon estomac qui s’était inflammé à cause de la nourriture. Il devait au moins faire 5 ou 6 fois sa taille normale, je dois avouer que c’était très impressionnant. Je n’arrêtais pas de baver et de me faire caca dessus aussi, pas très glamour…

En fait, la véto nous a expliqué que mes tumeurs a la rate devaient prendre tellement de place maintenant qu’elles devaient comprimer mon estomac à l’extrême. Pour régler ça, la seule solution était l’opération bien sûr, mais elle a dit qu’étant si faible, j’avais très peu de chances de me réveiller après l’anesthésie, et que ce serait de l’acharnement pur et simple. Puis, elle nous a laissé un moment pour réfléchir.

Mes parents ont échangé quelques phrases entre leurs larmes, et ils ont pris la meilleure décision pour nous tous, de faire en sorte que je ne souffre plus. Je sais que c’est sûrement l’une des pires décisions qu’ils aient eu la prendre dans leurs vies, j’ai bien vu que c’était très difficile pour eux.

Cependant, j’ai tout de suite été reconnaissant. Ils ont remarqué à mon comportement que cette fois, j’étais vraiment fatigué. C’est bien la première fois que je vais le véto sans être excité, sans renifler toutes ces autres odeurs de chien. Non. cette fois, je suis resté couché tout le long, sans bouger, et ils ont compris qu’il était temps.

La vétérinaire est allé chercher le nécessaire. Mes parents se sont installés par terre, avec moi, pour m’accompagner. J’ai posé ma tête sur les jambes de mon papa, les pattes dans les mains de ma maman, et ils m’ont papouillé jusqu’au bout.

La véto m’a d’abord injecté un tranquilisant et je me suis tout de suite relaxé, a suivi l’anesthésiant et le produit qui a fait que je ne me réveillerai plus.

Je n’ai pas souffert. Tout au long du processus, je suis resté couché, très calme, et j’ai profité de mes derniers instants avec ma famille, qui aura toujours été là pour moi, et ce, jusqu’à la dernière seconde, littéralement.

Je ne regrette rien.

J’ai eu une vie de chien incroyable, j’ai vu et fait des choses que 90% des chiens de la planète, et même 90% des humains de la planète ne connaîtront jamais. Il n’y a jamais eu de temps mort. Ma vie a été bien remplie : d’aventure, et d’amour, ça l’amour on peut dire que j’en ai eu !

Avec tout ça, je pars en paix. Il est temps pour moi de me reposer et je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que j’ai bien mérité ma retraite !!!

Au revoir à tous, merci d’avoir fait partie de ma vie, avec une caresse, un mot gentil, de près ou de loin.

BOYD

09.09.2006 – 21.06.2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 423 (08 juin 2015) Roissy-en-Brie –> Rambouillet

Kms parcourus : 90

Kms cumulés : 12 196

Alex.

9h, Chronopost sonne, notre chargeur est arrivé, on peut enfin décoller, Steve commençait à désespérer ^^.

Bref, au revoir à toute la famille, et encore merci pour votre accueil, je pense que nous aurons l’occasion de nous recroiser !

Ca y est on est de retour sur la route avec environ 500 km en prévision.

Malgré le fait que ce soit un peu moins exotique, les routes sont vraiment jolies, on enchaine les petits villages, le tout sous un beau soleil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pause-repas au bord de la route, et l’ami Boyd a droit à son baton, avec un repos bien mérité sur les marches…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Dans l’aprèm nous trouvons un chemin que nous suivrons assez longtemps, ça remue un peu, mais on est seuls sous les arbres, plutôt agréable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Et pour compléter cette belle journée, nous terminons en trouvant un spot super cool au bord d’un lac.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 421et 422 (06 et 07 juin 2015) Roissy-en-Brie / Paris

Alex.

Nous voilà avec un week-end à « tuer ». Nous passons en version touristes, et allons visiter Paris avec Steve qui n’y a jamais mis les pieds. Bon on marche beaucoup mais c’est sympa pour une journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le lendemain Val doit bosser un peu pour ses exams, du coup Steve passe au trike, et nous allons faire une boucle dans les environs sur environ 50 km.

Nous sommes dimanche après-midi, il fait beau et les routes sont désertes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le soir nous préparons un repas pour nos hôtes. Steve et Val à la cuisine (il nous prépare une recette appris en Thaïlande, vraiment excellente, et Val une tortilla) et je m’envoie sur le dessert.

Nous passons vraiment une bonne soirée, la famille est vraiment super gentille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Jour 415 à 420 (du 31 mai au 05 juin) Paris et sa région

Kms parcourus : 25

Kms cumulés : 12 106

Alex.

Nous voilà de retour au pays !

L’arrivée est un peu folklorique à l’aéroport avec tous nos bagages, mais ça le fait, ce coup-ci aucune casse à déplorer.

Nous sommes hébergés chez mon cousin et ma tante le temps de remonter toutes nos affaires. Nous y passons quelques jours, et petite surprise, nous sommes contactés par Steve. Je ne sais pas si vous vous en rappelez mais il nous avait gracieusement hébergés lors de notre passage à Londres.

Il voit notre itinéraire sur le blog et FB, ça l’inspire bien, on en discute, et dans la foulée il réserve son ticket d’avion et sera là le lendemain matin. Il fera cette dernière étape avec nous jusqu’à Rennes. Nous sommes vraiment contents de le revoir, et faire cette dernière étape tous ensemble nous inspire vraiment bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Steve est bien arrivé, les vélos sont prêts, nous allons pouvoir partir… ou pas…

Un des chargeurs de batteries décide de nous claquer dans les doigts. Je contacte Guillaume de Declic’eco, après quelques vérifications faites grâce à lui en direct de Skype, rien à faire. Il propose de nous en envoyer un nouveau. Il faudra attendre quelques jours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ca commence à faire pas mal de temps que nous squattons, nous décidons donc de bouger. La compagne du père de Valérie a une cousine dans le coin, qui accepte de nous héberger un petit peu.

Dernière soirée avec ma famille. C’était vraiment sympa de les revoir un peu (ça fait plus de 10 ans que je ne les avais pas croisés), et encore merci pour l’accueil et l’aide que vous nous avez apportés !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous reprenons la route, petite étape, mais nous apprécions le fait d’être de retour, il fait bon, c’est facile de rouler, les routes sont en bon état.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous arrivons chez Marimar et Jean-Claude et leurs deux enfants, Chloé et Logan. Nous sommes hyper bien reçus ! Ils nous prêtent une chambre que nous partagerons avec Steve. Nous sommes vendredi, finalement le chargeur n’arrivera pas avant lundi, ils sont ok pour nous héberger tout le week-end sans souci.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA