L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 317 au 322 (22 au 27 février 2015) Mazatlan –> Guadalajara

Kms parcourus : 29

Kms cumulés : 9699

Alex.

Comme vous pouvez le constater, on ne s’est pas encore foulé un muscle avec le vélo…

On quitte Mazatlan, il est 5h du matin. On traverse la ville par le bord de mer by night, sympathique.

Rassurez-vous, il ne nous a pas pris une envie soudaine de vélo nocturne. C’est juste que la route jusqu’à Guadalajara a l’air bien chiante, du coup on va tenter le bus. Pas sûr que dans nos contrées ça soit possible, mais visiblement au Mexique tout est question de discussion et de prix.

Nous voulions attraper le bus de 6h30 pour éviter la foule (voilà pourquoi nous sommes partis tôt) mais finalement il n’arrivera qu’à 8h30…. Bref, le premier chauffeur est d’une amabilité sans nom et nous envoie chier. Le deuxième est plutôt chaud mais à la bourre, du coup pas le temps de discuter. Voilà le troisième qui accepte – moyennant un extra de 25€ – de mettre notre bordel dans le bus. Seule condition, l’ami Valdez doit voyager en soute. C’est pas génial, mais la clim du bus se ressent là-dessous ; même s’il est dans le noir, il voyage à la fraîche.

Nous voilà partis pour 8h de bus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le chauffeur accepte de faire des pauses toutes les 2h environ pour que Boyd sorte un peu (bon on lui a bien cassé les burnes quand même…).

 

On arrive enfin. Nous avons un warmshower, qui est en fait une association de cyclistes, la Casa Ciclista. L’atelier fait office d’hébergement. Ici, au quotidien se croisent locaux et voyageurs du monde entier. L’endroit est vraiment cool mais trop petit pour nos vélos. Ils nous prêteront un local non loin de là où nous passerons la nuit.

Le lendemain, le proprio du local n’est pas vraiment d’accord que l’on reste plus ici par rapport au chien, donc on doit bouger. La Casa Ciclista nous propose de venir dormir à l’atelier et de laisser les vélos dans le local en question, mais avec Boyd ça va être la merde.

On trouve un autre warmshower à 800m de là. On y passe deux nuits, mais sinon, nous passerons beaucoup de temps à la Casa Ciclista, c’est vraiment un endroit sympa. Le staff est vraiment cool, et nous rencontrons pas mal de voyageurs (dont Joff, l’anglais croisé chez Othon en Baja, avec son Pennyfarting).

Nous sortons pas mal avec un peu tout le monde, voyageurs et locaux, c’est vraiment cool.

DSCF0397

casa

DSCF0398

DSCF0389 DSCF0390

 

Nous profitons pour faire aussi un peu de mécanique sur place (l’atelier est en libre accès et gratuit pour les voyageurs). Changement de chaînes pour les deux trikes et plaquettes de frein et re-rayonnage de ma roue arrière (enfin je regarde surtout Eric, le mécano, le faire ^^).

DSCF0393 DSCF0395

 

Nous profitons aussi de l’occasion pour aller se faire tatouer un peu (les photos sont fraîches et pas géniales mais le rendu est plutôt propre, nous en remettrons une fois cicatrisé).

DSCF0360 DSCF0368 DSCF0370 DSCF0375 DSCF0384 DSCF0386

 

Notre warmshower actuel part pour la Colombie ce mercredi matin, nous décidons donc de bouger de nouveau.

Nous trouvons un couple au sud de la ville. L’ambiance est encore plus sympathique, la maison plus apte à recevoir nos vélos. Boyd est interdit de maison mais dispose d’un jardin assez sympathique, ombragé et clos.

La famille est vraiment cool, elle héberge aussi trois étudiants (ils font « famille d’accueil »). Ils nous emmèneront un soir dans un des quartiers de la ville pour visiter. Quartier vraiment sympa, Joff se joint à nous.

DSCF0400 DSCF0405 DSCF0409 DSCF0408

 

Nous prévoyons de rouler un peu avec Joff. Nous étions censés partir vendredi ensemble mais nous restons finalement un jour de plus pour visiter le centre historique. Joff prévoit une petite journée vendredi, nous le rattraperons sûrement dimanche dans la journée.

Direction Guadalajara centre.

DSCF0415 DSCF0425 DSCF0427 DSCF0428 DSCF0422

C’est sympa mais c’est pas fou non plus, on marche environ deux heures et on plie à peu près tout. Faut dire qu’on est pas des excités de musées non plus donc on gagne quand même pas mal de temps.

Demain on reprend vraiment la route (ouais faut bien, sûr que les deux derniers mois, on l’a pas vraiment usé le vélo…). La route promet d’être plutôt sympathique dans les jours à venir. Nous verrons bien :)

 

Jour 315 et 316 (20/21 février 2015) Le bateau –> Mazatlan

Kms parcourus : 2 (ouais c’est pas glorieux)

Kms cumulés : 9670

Alex.

Réveil sur le pont…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sympa, non ?

Mais bon, comme à la plage ou au camping, nous avons les casses-burnes de service… Si on est 10 sur le pont c’est déjà beau, on est entouré à 360° par la mer, mais bon faut qu’ils viennent discuter (enfin, brailler) et prendre leurs photos quasiment sur nous, sûr que la vue était meilleure !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Mazatlan droit devant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous roulons donc nos deux kilomètres, et arrivons chez Cris et Fred, nos hôtes pour deux nuits.

La première journée, nous nous occupons des vélos. En effet, Guillaume, de Déclic Eco, nous a envoyé un nouveau moteur car celui de Val rend l’âme. Bref, je change tout ça, et le temps de réparer trois bricoles, la journée est déjà finie.

Le lendemain, nous faisons un tour en ville, tout le monde nous a dit que c’était pas terrible (ce qui est souvent vrai pour les villes portuaires), mais nous aimons bien finalement, le centre historique et la balade au bord de mer sont plutôt cool.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le marché au RDC et des restos au premier, le tout dans un bâtiment construit par Gustave Eiffel (c’est déjà le deuxième monument construit par lui que nous voyons au Mexique).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Et pour se remettre de toutes ces émotions, Pina Colada fraise en terrasse…. Bah oui on a beaucoup marché, donc effort, soleil, déshydratation… Bref vous voyez le topo quoi !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le soir nous allons en ville avec Cris et Fred boire un coup.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Dans le bar se produit un groupe sympa style 70′ avec pour chanteur le Simon mexicain….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 314 (19 février 2015) La Paz –> Sur le bateau en mer de Cortes

Kms parcourus : 25

Kms cumulés : 9668

Alex.

Ca y est, nous quittons finalement notre petite famille. C’était vraiment cool de passer du temps avec eux, on a vraiment été super bien reçus. Merci encore à vous !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous retrouvons ensuite Laurent en ville avec qui nous allons rouler jusqu’au ferry, et faire la traversée.

La route jusqu’au ferry fait environ 25 bornes, mais est plutôt sympathique, quasiment aucune voiture, et le paysage est agréable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après avoir poireauté 2h sur le port, nous embarquons et nous quittons enfin la Baja California après deux mois et demi passés ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Concernant la Baja, nous sommes quand même assez mitigés. En regardant les cartes, on s’attendait à voir pas mal de paysages côtiers et assez paradisiaques, mais au final nous avons vu beaucoup de désert (trop !!!). Routes très vallonnées, très chaud, bref physiquement assez difficile pour une région qui finalement ne présente que peu d’interêt d’un point de vue paysage/touristique.

Mais avec le recul, nous n’avions pas vraiment le choix pour arriver jusqu’ici, le nord du Mexique n’étant pas réputé très sûr, donc ça ne nous laissait que peu d’option. Bref on l’a fait mais pas sûr qu’on y revienne (sauf peut-être pour revoir La Casa del Cyclista !!! ^^).

La traversée va durer 17h, le bateau est vraiment minuscule. Je pense que c’est un ancien bateau de fret recyclé pour le transport de passagers. Les repas sont compris, mais la cantine ne peut même pas accueillir le quart des passagers !

Nous laissons tomber la cabine. Dans le billet est compris un siège (genre autobus), mais impossible de dormir, c’est blindé de monde, ça s’entasse sur les sièges, les moquettes, sous la téloche, et il fait super chaud. Bref on abandonne nos sièges sans regret et on part planter nos matelas sur le pont extérieur, il faut toujours chaud, mais au moins il n’y a quasiment personne, on a un petit courant d’air et la vue n’est pas mal !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 313 (18 février 2015) La Paz

Val.

Aujourd’hui, c’est journée flemme.

On prend le ferry demain pour Mazatlan et les derniers jours ont été mouvementés, donc on se repose. TOUT LE MONDE se repose…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Sauf Alexys, qui nous prépare de bonnes petites profiteroles maison pour le repas du soir, un vrai délice ! :-)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Sinon, des nouvelles de notre caméra volée : nous sommes maintenant sûrs et certains que le charpentier a fait le coup, car 2 amis de la famille se sont fait voler aussi suite à son passage.

La police ministérielle est venue à la maison il y a quelques jours pour en savoir plus, prendre des photos et parler avec tout le monde. Ils nous ont fait comprendre que quand ils iraient voir le gars, s’il ne veut pas coopérer, ils utiliseraient la manière forte pour le faire parler (on aime le Mexique !!! ^^). Ils nous ont demandé ensuite si on voulait qu’ils le frappent même si le mec coopérait, mais on est des gens sympas, on a dit non. C’est quand même spécial ce genre de trucs pour des Européens comme nous.

Les flics le recherchent activement, et ont fait circuler des photos de lui dans son quartier, mais le type n’est jamais chez lui et ils ne l’ont pas trouvé pour l’instant.

Tout le monde est quand même optimiste ici quand au fait de retrouver la caméra. Nous, on n’y croit pas. Cela doit faire belle lurette que la caméra a été vendue à d’autres mains…

Jour 312 (17 février 2015) La Paz

Val.

Quelle journée aujourd’hui !!!

Nous avons réservé la veille des places pour aller faire de la plongée. Nous avons de la chance car nous ne serons que 3 plongeurs, dont 1 confirmé, ce qui fait que nous aurons le moniteur pour nous tous seuls toute la journée, chose assez rare apparemment.

Nous avions le choix entre 2 types de plongée : au tuba pour aller voir les requins-baleines à environ 20 minutes de bateau (environ 3h) ou avec bouteilles sur l’île Espiritu Santo, à 1h30 des côtes, à la journée, mais sans possibilité de voir les requins-baleines car il n’y en a pas là-bas.

Nous optons finalement pour la plongée à la journée, car l’île en question est supposée être un des plus beaux spots de plongée du monde. Mais après négociation avec le boss, nous obtenons le pack complet ! Il nous conseille de laisser simplement un bon pourboire au capitaine et moniteur en fin de journée (genre 20€) et de leur demander de nous faire faire un petit tour avec les requins-baleines avant de rentrer.

 

Nous voilà donc partis de bonne heure direction l’île Espiritu Santo !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour la première plongée de la journée, nous allons près d’une colonie de lions de mer (environ 400 individus).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les eaux sont limpides, le spot est vraiment superbe, et apparemment, les lions très joueurs. Nous croisons les doigts !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Valérie qui se prépare à plonger.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Résultat des courses pour cette première plongée : MAGIQUE ! A peine entrés dans l’eau, les lions de mer débarquent par dizaines pour jouer. Ils s’approchent très près, mordillent notre équipement et nos mains, et se laissent caresser très facilement. Certains d’entre eux sont plus câlins que certains et restent plusieurs minutes avec nous, se mettent sur le dos pour qu’on leur gratouille le ventre, bref, de vrais petits Valdez marins ! Incroyable. Dans l’eau, pendant que l’on vivait tout ça, je me demandais : « est-ce bien réel ? », bref, c’était vraiment fantastique !

 

Pour le repas du midi, nous quittons notre spot magique pour nous rendre dans un autre spot idyllique pour manger. Et comme des images valent mieux qu’un long discours…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Puis, nous changeons de spot pour la deuxième plongée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Cette fois, pas de lions de mer, mais énormément de poissons, du coup, je suis moins motivée d’un coup ! ^^

Mais bon, ça se passe plutôt bien, pas de crise de panique tout va bien :-)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Au cours de la plongée, nous avons la chance de croiser un lion de mer qui passe par là…

 

Moi qui communique par bloc-note avec la monitrice… sous l’eau… normal…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Beaucoup de poissons-ballons par ici, mais on n’a pas réussi à les faire gonfler ! ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Puis, il est l’heure de rentrer. Sur le chemin du retour, comme prévu, nous donnons un généreux pourboire et nous voilà en direction des requins-baleines. Il ne faut pas 5 minutes avant de les apercevoir.

Le but du jeu :

– s’asseoir sur le rebord du bateau, prêts avec nos masques-palmes-tuba,
– approcher le bateau le plus près possible de la bouche du requin-baleine,
– sauter dans l’eau au signal du capitaine,
– nager le plus vite possible pour rester à côté du requin-baleine le plus longtemps possible et profiter de la vue !

C’est à partir de la 30ème seconde de la vidéo qu’on le voit le mieux ! ;-)

 

Le soir, nous passons quelques temps avec le papa, que nous ne faisons que croiser car c’est un acharné du travail. Demain, il repart pour plusieurs jours pour son travail, photo rare ! ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA