L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 39 (20 mai 2014) Meaford –> Mar

Kms parcourus : 75

Kms cumulés : 1014

Alex.

 

Nous croisons vite fait Quentin au réveil car il doit partir tôt pour le boulot.

Loren nous fait faire un petit tour du jardin, et il faut savoir que c’était juste un champ quand ils sont arrivés, et qu’ils ont plantés tous les arbres ici sans exception !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après un bon petit déj, on est reparti !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Ha oui, j’ai failli oublier… la saison des « black flies » commence, c’est des espèces de petites mouches noires, un mix entre mouches et moustiques, et il y en a des milliers, c’est juste insupportable comme truc, et la saison commence à peine. Pour remédier au problème, Loren nous offre deux chapeaux top confort moumoute anti black flies… On a quand même un peu la classe avec ça !

P1140218

 

Et on repart pour de vrai ce coup-ci. Le début de journée est assez éprouvant, c’est très vallonné… et je pèse mes mots…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En bons samaritains qui se respectent, nous filons la main à un conducteur qui a sa roue à moitié à plat, en lui regonflant avec notre pompe à vélo. Et ben c’est pas une mince affaire pour foutre 2 bars là-dedans… On se relaie à trois ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

En fin d’aprem, nous nous arrêtons en ville pour faire quelques courses (dont quelques bières, paraît que c’est bon, ou du moins pas mauvais, après le sport ^^).

Un des habitants de la ville nous indique un spot sympa pas très loin pour camper, avec belle vue et tout et tout.

Mais à ce moment-là, nos vélos attirent pas mal de monde, dont Jody.

D’habitude, j’évite d’être méchant avec les gens qui nous aident, même si c’est pas toujours génial. Déjà par politesse, et puis souvent parce qu’ils ont l’adresse du blog ^^… Bref pas cette fois. Je vais pouvoir vous raconter ça tel que ça c’est passé…

 

Bref, Jody qui a l’air sympa, nous dit : « j’habite 10 km plus loin, j’ai un grand jardin, vous pouvez venir camper sans souci, ça serait trop cool, etc, etc… »

On lui demande si son mari est OK, et après un coup de téléphone, il répond texto : « ils sont plus que bienvenus ! ».

ça s’annonce pas trop mal 🙂

On s’enfile les 10 km supplémentaires malgré la fatigue, on arrive au fameux jardin, et déjà ça part mal. La seule place à peu près plate est au bord de la route… Génial, il y a bien du bordel. Enfin c’est pas grave, on a eu pire.

On rencontre le mari, et là c’est simple, en plus d’avoir une bonne tête à claques, il ne nous adresse pas un mot et nous regarde de travers (nous avons tous en tête à ce moment-là le « plus que bienvenus », et heureusement, qu’est-ce-que ça aurait été sinon !!!). Passons encore une fois.

Nous montons le camp. Une fois fini, le couple revient en compagnie de leurs 3 gamins et 3 clébards… Je sais pas ce qui est le pire… Un des trois chiens, un chiwawa, essaye de culbuter la patte arrière de Boyd… Alors autant 5 min ça nous a fait marrer, autant au bout de 3/4 d’heure, ça devient lourd.

Vu comment on nous avait vendu le truc, on s’était dit qu’on aurait peut-être droit à une douche, ou des chiottes… Ben en fait on n’a pas le droit de foutre les pieds dans la maison, et Jody nous dit : « si vous avez besoin de toilettes, il y en a sur l’aire de repos de la nationale 200m plus loin… » T’es sérieuse là ?!!!

 

Au final, on se retrouve à manger tous les quatre de nuit dans l’allée du garage sur le gravier, mais on passe quand même un bon moment tous ensemble. Et vers 22h30, Jody, qui avait disparu, ainsi que tous les autre membres, revient pour nous dire qu’ils ont allumé un feu derrière la maison, et qu’on peut venir faire griller quelques Marshmallow avec eux. Ok, ils se rattrapent 🙂

P1140242 P1140243 P1140244

 

Sur la photo du milieu, Jody et son mari, je trouve que l’on capte bien le perso du mari… A vous de voir…

Et là, en plus de toujours pas décrocher un mot, le mari s’en donne à coeur joie, et vas-y que je rote, et vas-y que je te lâche des grosses caisses, mes amis, c’est la guerre du feu !!!

Autant vous dire qu’on s’endort pas sur le casse-dalle… Après une petite demi-heure, on s’en retourne dans nos tentes.

 

Actuellement, c’est de loin les pires hôtes qu’on ait eu. Jody était vraiment quelqu’un de profondément gentil et avenant, même si ce n’était pas la meilleure hôtesse du monde, mais le mari, wow, c’était juste un mec magique…

 

3 reflexions sur “Jour 39 (20 mai 2014) Meaford –> Mar

  1. Lolita

    Suite …. de connaître le rire ce charmant monsieur ( sans M mayuscule pour monsieur , il ne le mérite pas ! ) j’espère que les marshmallow étaient bons au mois !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *