L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 243 (10 décembre 2014) Vicente Guerrero → El Rosario

Kms parcourus : 83
Kms cumulés : 8479
Val.

 

Nous quittons notre camp de luxe derrière la station et reprenons la route.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Celle-ci n’est pas top aujourd’hui – en mauvais état et toujours beaucoup de monde. Marketa et Nicolas décident d’arrêter les frais et de faire du stop pour trouver un camion qui les emmènera environ 500km plus au sud. Ils en ont marre des bagnoles et camions, et surtout, ne se sentent pas d’affronter ces 500 prochains kilomètres de désert qui nous attend. Ce sera sûrement notre pire portion de route en Baja (Basse-Californie) car vraiment désertique, aucun bled, nous ne savons pas trop si nous trouverons de l’eau sur la route, et encore moins de l’électricité pour nos batteries, ça va sûrement être folklo !

Bref, c’était quand même cool de voyager un peu avec eux. Dernière photo de groupe et on se quitte après le repas de midi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Comme on sort de la petite ville où on était, ben ça se vide ! Beaucoup moins de trafic et beaucoup moins de… de tout en fait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

J’aime bien le panneau « Valle Tranquilo », c’est un euphémisme !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un autre panneau marrant aussi : ici, le terrain coûte 1$ le mètre carré ! C’est là qu’il faut investir !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Sinon, ça reste quand même super beau ! Dommage que ça ne rende pas trop sur les photos.

Par contre, les pauses pipi, ça se paye cher ici !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
A chaque fois que Valdez sort faire son pipi, il se plante des cactus partout et nous regarde comme un malheureux genre : « euh, les gars… les gars… aidez-moi y se passe un truc là, j’peux plus marcher… ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Et moi toute gentille en voulant l’aider, ben je fais la même !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Vers 16h, nous arrivons enfin El Rosario, où nous voulons nous arrêter. Nous allons directement demander à la police municipale, qui nous propose de nous installer juste en face de chez eux, dans le parc public, où il y a lumière et électricité, nickel !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

4 reflexions sur “Jour 243 (10 décembre 2014) Vicente Guerrero → El Rosario

  1. Lolita

    500 kms de désert !! mais vous êtes malades !! Alexys je croyais t’avoir entendu dire que  » je ne traverserais plus de deserts « !! Là je vous trouve imprudents , c’est pas de vous ça . Et Boyd n’a pas fini de souffrir aussi . vous auriez du faire comme vos compagnons de route .

    Bon courage . Bisous

  2. Alex

    Aaaaah oui ces cactus de fou ! On a campé quelque fois encerclé par ces saloperies et tu finis toujours avec un dans la jambe. Ca se plante même dans les semaines de chaussures rien qu’en les frolant.

  3. Annette Lopez

    Pauvre Boyd c’est atroce surtout les épines se cassent en les retirant
    Bon courage si vous décidez de traverser le désert
    La Prudence serait de trouver un fourgon avec vos compagnons de route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *