L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Présentation

 

Le projet de base est assez simple. Il consiste à parcourir, en couple, l’Angleterre, l’Ecosse, pendant 6 mois, puis l’Amérique du Nord pendant 18 mois en tricycle couché, soit 2 ans d’aventures au total.

Ce projet ne s’arrête pas là, puisqu’un troisième passager s’ajoute à ce périple… notre chien, Boyd, un Rottweiler.

- Pourquoi choisir des tricycles couchés ?

C’est étrangement un choix qui s’est imposé à nous assez naturellement. Ayant déjà voyagé à vélo droit, nous trouvions que la position sur le long terme était assez inconfortable, l’équilibre précaire dans certaines situations, et finalement un mode de voyage assez « courant ».

Le tricycle est sans conteste idéal en termes de confort. Il permet de ne pas se soucier de l’équilibre, et d’avoir en quasi-permanence les mains libres pour faire des photos/vidéos. De plus, étant un moyen de transport assez peu répandu, il favorisera les rencontres, ce qui est quelque chose d’essentiel pour nous dans ce type d’aventure.

- Pourquoi partir avec notre chien ?

Pour la simple et bonne raison que nous ne partons jamais sans lui ! Étant des amoureux des animaux, et à l’heure ou de plus en plus de personnes abandonnent les leurs pour partir en vacances, nous voulons prouver qu’il est possible, avec un minimum de préparation et d’organisation, de partir presque n’importe où avec son chien, sans que cela soit une contrainte, pour lui comme pour nous.

 

 

Quels sont les objectifs de ce projet ?

 

Différentes raisons nous ont poussés à élaborer ce projet.

Tout d’abord, la soif de rencontres, l’envie de découvrir d’autres cultures et traditions. Nous avons constaté lors de notre précédent voyage au long cours que les rencontres, les échanges et le partage avec les populations locales sont vraiment ce qu’il y a de plus exceptionnel et enrichissant.

Le défi sportif est  également un moteur à ce projet. Bien qu’aimant le sport, nous ne sommes pas des athlètes ! Réussir à parcourir une distance de l’ordre de 30 000 kms à vélo est donc un véritable challenge pour nous ; d’autant plus que nous aurons chacun un attelage conséquent, Alexys tractant la remorque avec notre chien, et moi celle avec tout notre matériel.

 

-Promouvoir le tricycle couché

Avec ce projet, nous souhaitons aussi bien évidemment promouvoir l’usage du tricycle couché car c’est un moyen de transport qui a énormément d’avantages :

  •  Un meilleur confort, sans douleur anatomique, et plus particulièrement sans douleur au niveau des genoux, du dos, et des fesses, contrairement à un vélo classique ;
  •  Une position aérodynamique, permettant d’avoir une meilleure performance avec moins d’efforts ;
  •  La possibilité d’avoir les mains libres : il est alors possible de lire une carte, prendre des photos, boire de l’eau… sans s’arrêter, et sans danger !
  •  Plus sûr : le tricycle couché a une excellente tenue de route, une meilleure stabilité, même à très faible vitesse ou à l’arrêt, il a moins de risques de chutes, et un freinage très efficace ;
  •  Une plus grosse capacité de chargement, sans affecter la stabilité du tricycle ;
  •  Une meilleure sensation de glisse, grâce à sa position très près du sol ;
  •  Une vue panoramique, qui permet de profiter pleinement des paysages ;
  •  Il favorise les rencontres, il attise la curiosité des personnes rencontrées : « qu’est-ce que c’est ? Est-ce que je peux essayer…? ».

 

12 reflexions sur “Présentation

  1. Fred

    Bonjour,
    Manu de la Fameuhly m’a parlé de votre projet fou (voyager en autonomie, aux USA, avec un chien, des piercing et des tatouages !!). Je vous souhaite d’avance bonne route.
    Avec ma compagne Ophélie, nous partons dans 2 semaines et passeront 5 mois dans l’ouest américain et canadien.
    A+
    Fred

    1. alexval Auteur de l'article

      Salut,
      merci beaucoup pour votre commentaire sympa !
      C’est à vous qu’il faut souhaiter bonne route, le départ approche à grands pas !!!
      Alors, comment est-ce qu’on se sent à 2 semaines du grand départ ? ;-)
      Dommage que nous ne partions pas plus tôt, il aurait été marrant de se croiser sur le continent américain.
      Au retour peut-être ? :)
      Quoi qu’il en soit, nous suivrons également de près vos aventures prochaines,
      A bientôt,
      Alex & Val.

  2. JoCo

    Félicitations pour Patate, qui va être super équipé: On a hâte de voir des photos avec son manteau et ses chaussons :-)
    Quand nous partirons, dans un peu moins d’un an, on aura intérêt à pédaler vite pour vous rattraper. Surtout qu’on part vers l’Asie… mais on li_ra de vos nouvelles avec plaisir.

  3. Guillaume F

    Bonjour !

    Peut-être que Patate aimerait participer activement ?
    Un harnais avec des cordes à l’avant d’un tricycle…
    Sur des chemins ou voies vertes ça doit être faisable…

    Bonne route à vous trois !

    A+
    Guillaume

    1. alexval Auteur de l'article

      ça c’est bien parce que vous n’avez pas rencontré Patate ^^
      non non, Patate court 2 km à côté de nous SI et seulement SI on ne dépasse pas les 10 km/h, il passe ensuite environ 4h à agoniser et s’en remettre, on a un chien d’occaz’ ;-p

  4. Matthieu

    J’ai eu l’honneur de vous servir une raclette savoyarde à Bonnatrait, et je suis ravi d’avoir pus faire votre connaissance durant votre périple ! En vous souhaitant une bonne route futur et de nombreuses et belles rencontres !

  5. daniele

    Bonjour, je viens de découvrir votre blog, merci pour le partage… habituée de randonnées à vélo seule, j’envisage de (re)partir en tricycle couché avec… mon gros chien (40kg de muscles) qui m’a adoptée depuis deux ans… je suis très intéressée par la remorque qui figure sur vos photos. Vous auriez quelques trucs à me donner à ce sujet…
    Bonne route à vous

    Danièle

    1. alexval Auteur de l'article

      Salut,

      pour la remorque j’ai acheté une vrai kennel (nous en avons besoin pour l’avion), et j’ai fait fabriqué le socle en composite, moulé directement sur la caisse.

      J’ai fabriqué 4 platines pour fixé la caisse sur le socle, et fabriqué 4 cornières en alu en guise de support de roue.

      Pour les roues, j’ai commandé chez Azub des roues AR de trike (double parois), et monté des marathon plus.

      J’ai fait fabriqué le socle par Brix composite au nord de Rennes, vous pouvez le contacter de notre part, il est au Nord de Rennes. Il vous aidera très certainement.

  6. JESSICA

    Bonjour à vous 3 !
    Après avoir suivi vos aventures en Europe, je vous retrouve à nouveau en vadrouille !
    Félicitations pour ce merveilleux projet… Je vous envie ! A bientôt de vous lire. Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>