L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Boyd

Alex.

Comme vous avez pu le voir nous sommes un peu en retard sur la mise à jour du site. Nous avons bien repris la route il y a quelques jours, depuis Paris en direction de Rennes, les articles viendront. Depuis Paris nous avons été rejoints par Steve, un anglais que nous avions rencontré à Londres, et qui va faire cette dernière étape avec nous.

 

Si j’écris cet article, c’est que nous avons des nouvelles plutôt mauvaises à annoncer.

Un peu avant de quitter le Mexique, Boyd s’est fait mal à la patte en fonçant dans un portail, depuis il boîte. Impossible de faire plus d’examens là-bas, nous attendons de revenir en France. Je vous passe les détails, mais nous enchainons plusieurs vétérinaires ces derniers jours, traitements anti-inflamatoires, peu concluants. Après quelques examens sanguins, il s’avère que son taux de globules rouges est très bas.

Nous trouvons un autre vétérinaire sur la route, vraiment bien celui-là, qui lui refait des examens, et une échographie. Mauvaise nouvelle, il trouve une tumeur de la taille d’un pamplemousse sur la rate. Il ne peut pas faire grand-chose de plus pour nous car sa clinique ferme pour quelques jours dès le lendemain. Après discussion, il se trouve qu’un des meilleurs hôpitaux vétérinaires de France se trouve à Nantes.

Il est 10h30 et il réussit à nous négocier un rendez-vous là-bas pour 16h. Nous sommes à 250 km de l’hôpital. Nous ne réfléchissons pas et trouvons au plus vite un camion de location pour embarquer toutes nos affaires et fonçons sur Nantes.

L’hôpital est immense, avec toutes les technologies de pointe que l’on peut espérer.

Nous rencontrons une nouvelle vétérinaire vraiment bien. Nouvelle échographie, plus précise, ce n’est pas une mais trois tumeurs que nous avons sur la rate et qui saignent (ce qui explique pourquoi Boyd a déjà perdu la moitié de son sang et donc son taux de globule rouge très bas)… Mauvaise nouvelle. Une opération est possible, sous réserve que les tumeurs ne se soient pas propagées aux poumons.

Direction la radio.

Rien ne ressort sur les poumons, nous pouvons tenter l’opération, le résultat ne serait pas phénoménal mais le vétérinaire pourrait lui offrir au mieux encore 6-8 mois de plus.

Le véto tient quand même à regarder son épaule pour le problème de boiterie qui traîne en longueur, retour en radiologie.

 

Le diagnostique tombe, une autre tumeur sur l’omoplate (l’omoplate est en réalité quasiment rongée en totalité), cancer des os… Il n’y a strictement rien que nous puissions faire.

Le véto lui donne seulement quelques jours, au mieux quelques semaines, nous sommes anéantis. Nous savions que 9 ans pour Boyd n’était plus tout jeune, mais nous n’espérions rien de ce genre, rien de si agressif et rapide.

La seule chose que nous pouvons faire c’est de soulager au mieux sa douleur (visiblement un cancer des os est quelque chose d’extrêmement douloureux) et de lui faire plaisir. Nous le passons sous corticoïdes, et lui donnons à manger steaks et pâtes 3 fois par jour, ce qu’il préfère !, le truc c’est qu’il faut qu’il mange pour garder un minimum de force.

La vétérinaire nous a expliqué qu’un Rottweiler était une vraie force de la nature, et que même en grande souffrance, cela ne se verrait pas. Il ne sera pas spécialement abattu, ne couinera pas. Elle nous a donc conseillé de se fier à son alimentation : lorsqu’il arrêtera de se nourrir, ce sera le signe d’une très grande douleur, ce sera à ce moment-là qu’il faudra qu’on pense à éventuellement l’endormir.

Nous sommes totalement impuissants et ne savons pas quoi faire.

Nous réfléchissons et prenons la decision de continuer le voyage. Il nous reste environ 150 km à parcourir pour remonter jusqu’à Rennes. Nous les finirons avec Boyd.

 

Nous avons l’impression que Boyd a résisté le plus possible pour arriver jusqu’au bout de notre périple. Nous ne voulons pas abandonner si près du but et nous ne voulons pas le laisser finir ses jours enfermés alors qu’il a passé une bonne partie de sa vie sur la route.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Si vous aussi êtes amoureux de notre toutou et que vous souhaitez nous aider avec les coûts suite à sa maladie, vous pouvez participer si vous en avez envie avec une petite donation sur notre site. Nous souhaitons lui offrir la meilleure fin de vie possible : ce qu’il aime à tous les repas, viande crue, pâtes, fromage (fini les croquettes dégueulasses ! ^^), un bon gros lit bien confort quand on rentre, etc…. bref, nous n’avons pas lésiné sur les frais pour lui ces derniers jours (plus de 1500€ sont déjà partis entre examens, échographies, location du camion…) et nous ne lésinerons pas non plus dans le futur, mais c’est vrai… on est bientôt sur la paille ! ^^

Merci.

Jour 413/414 (29/30 mai 2015) Cancun –> Paris

Alex.

Dernière nuit au Mexique et dernier repas avec notre hôte Airbnb, Erika.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Dans le voisinage nous trouvons un voisin avec un gros pick-up qui accepte, moyennant un bon pourboire, de nous conduire avec toutes nos affaires à l’aéroport. Ca nous coûte vachement moins cher qu’une location.

Allez, on charge tout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

On dirait pas comme ça, mais on réussit à tout rentrer.

Direction l’aéroport. Nous arrivons vers 15h, l’avion est à 21h, on attend. Val emmène Boyd au contrôle vétérinaire, c’est long mais tout est bon, on le rembarque avec nous.

Après aménagement d’un petit coin au milieu du hall, Val bosse, je joue au jeux vidéo et Boyd… ben il dort.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Au moment de l’embarquement l’hôtesse d’accueil fait une drôle de tête quand elle apprend que nous voulons enregistrer tout notre bordel. Au final ça passe, nous avons 8kg d’excédent de bagages (soit 80€), mais avec tout ce qu’on a déjà payé pour le reste, ils ont pitié et nous les font passer à l’as.

Nous embarquons Boyd vers 20h, ce qui ne lui fera pas trop long à attendre.

Nous partons vers 21h, ça y est le Mexique c’est fini ! Nous réalisons doucement que nous avons  fini cette grosse étape de 14 mois en Amérique du Nord.

Le vol ne se passe pas trop mal, excepté les 1h30 de grosses turbulences.

Arrivés à Paris (ben ça fait un choc !), mon cousin vient nous chercher avec un de ses potes et un camion. Il nous hébergera chez lui le temps que nous remontions les vélos et recevions les batteries, qui techniquement devraient partir dimanche (techniquement….).

Si tout se passe bien nous devrions partir début de semaine prochaine. Nous prenons la decision  de rejoindre la Bretagne à vélo, histoire de finir le voyage tranquillement, et pas de s’arrêter directement après l’avion, surtout à Paris. Nous suivrons probablement la V40 de Paris au Mont-St-Michel, et redescendrons sur Rennes. La route a l’air plutôt cool, pas très difficile et majoritairement sur pistes cyclables.

Si vous habitez sur la route et que vous avez un coin où dormir pour nous, nous sommes preneurs !!! 

Grandes étapes : Paris, Chartres, Alençon, Mont-St-Michel, Rennes

Jour 409 à 412 (du 25 au 28 mai 2015) Cancun

Alex.

Les préparatifs avancent, vélos et remorques empaquetés (ce coup-ci nous laissons tomber le pliage des trikes, vu ce que ça avait donné à l’arrivée… Nous optons pour le trike tel quel. Nous rabaissons les sièges, enlevons les moteurs et protégeons les dérailleurs, nous emballons le tout dans de grosses boites en carton, nous verrons bien à l’arrivée), et bonne nouvelle ce matin (28 mai), soit moins de 24h avant de prendre l’avion, nous trouvons enfin une solution pour expédier les batteries !!!

Nous pensions que 10 jours pour tout planifier était un peu large, pas tant que ça au final. C’est une bonne nouvelle qui nous coûte quand même la bagatelle de 800€…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous sommes pas mal niveau timing, du coup nous nous octroyons une dernière session plongée à Playa del Carmen avec P.O. Nous allons squatter chez lui et Dulce la nuit d’avant (c’est qu’on n’est pas vraiment à côté), vraiment sympa d’accepter notre incrustation spontanée !

Ce coup-ci nous allons faire un tour sur l’épave d’un ancien crevettier, à environ 30m de fond. Plongée vraiment sublime, nous suivons P.O à l’intérieur des deux étages de l’épave, croisons une murène d’un bon mètre cinquante de long, et une raie d’un bon mètre d’envergure pour 2,5/3m de long.

De retour au shop, Patrice (le boss), nous fait vraiment un super prix sur cette dernière plongée (50% de reduc’). Nous sommes vraiment contents d’être passés par eux, une équipe vraiment au top, d’un peu tous les coins du monde ! Nous y avons aussi rencontré Coralie, qui nous vient direct de Belgique avec qui nous avons pas mal discuté, et qui est aussi vraiment une chouette fille !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous allons partager un dernier repas avec P.O et Dulce avant de repartir pour Cancun. Nous avons passé un excellent moment en leur compagnie, un couple vraiment génial. C’est vraiment à contre-coeur que nous les quittons, c’est toujours chiant de quitter des gens, surtout à l’autre bout du monde, en sachant que dans d’autres conditions on aurait sûrement pu devenir vraiment potes.

En tout cas même si nous ne sommes pas fans de la région, nous partons sur une dernière note vraiment cool !!!

 

Demain c’est le grand départ (et ça fait vraiment chier), prochain article en direct de Paris (hihaaaa…pfff).

Jour 402 à 408 (18 au 24 mai 2015) Playa Del Carmen –> Cancun

Kms parcourus : 75

Kms cumulés : 12 081

Alex.

Nous partons finalement de Playa, pour faire notre toute dernière étape à vélo du voyage. Direction Cancun !

Notre logement de ces derniers jours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

J’avoue que pour une dernière étape j’aurais aimé quelque chose d’un peu plus palpitant, mais bon on fait avec ce qu’on a, soit 75 bornes d’autoroute…

Vu la chaleur de ces derniers jours nous partons vers 6h avec le lever du soleil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Autoroute jusqu’à Cancun et entrée dans la ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Plus l’habitude du vélo, un massage des pieds ne sera pas un luxe ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Pour la première fois, nous sommes passés par le site AirBnB (comme Warmshower mais payant) pour trouver un logement. Nous avons vraiment besoin d’un endroit où nous poser tranquilles et préparer toutes nos affaires pour le retour en France.

Cancun est sûrement la ville la plus touristique du Mexique, donc les prix explosent. Même les auberges de jeunesse coûtent une fortune.

Grâce à ce site, nous arrivons tout de même à louer une chambre/studio dans le centre de Cancun, pour environ 160€ les 12 nuits. Nous sommes accueillis chez Erika. Nous avons chambre avec salle de bain et le nécessaire pour cuisiner. Entrée privée et accès au jardin, qui est fermé aussi. C’est cool pour Boyd, et il y a suffisamment de place pour mettre nos vélos et préparer les envois.

De plus, notre hôte est vraiment sympa donc ça ne gâche rien.

 

Le 24, pour l’anniversaire de Val, nous allons au parc aquatique avec PO (notre moniteur de plongée) et sa compagne Dulce. On passe vraiment une super journée, le parc n’est pas très grand, mais nous avons eu des super prix, et l’entrée comprend bouffe et boissons à volonté (y compris la bière et les cocktails alcoolisés !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Voilà, sinon c’est la dernière ligne droite (et pas la meilleure), nous préparons nos affaires pour l’envoi. Nous galèrons toujours pour les batteries. De France c’était chiant mais d’ici c’est pire. Personne ne veut transporter ça du Mexique (que ce soit par avion ou bateau). Nous avons demandé à une quinzaine d’entreprises de transport, mais pas moyen. Nous sommes en discussion avec une compagnie mexicaine depuis 7 jours, qui peut-être s’occuperait du transport, mais aucune certitude à l’heure d’aujourd’hui. Nous attendons.

Nous prenons l’avion le 29 mai, et serons de retour en France le 30 mai à Paris. Retour prévu en Bretagne le 5 juin et dans le Sud début juillet !

 

Jour 398 à 401(du 14 au 17 mai) Playa del Carmen

Alex.

On traine encore pas mal par ici (plus que ce que ce que nous avions planifié), et après une bonne journée de repos (les deux jours de plongée nous ayant bien épuisés), nous re-signons pour une plongée.

Ce coup-ci, nous allons plonger dans les fameuses cénotes. Un réseau de plusieurs centaines de kilomètres de grottes et de souterrains les relient parfois les unes aux autres, et nous pouvons les visiter en plongée.

Notre moniteur pour cette sortie est Mauricio, originaire du Mexique. Un mec vraiment génial, qui parle un français plus qu’honorable, et avec qui on passe vraiment un super moment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous effectuons deux plongées dans la même cénote. Le truc cool ici c’est que c’est de l’eau douce, et comme vous avez pu le voir dans les précédents articles, l’eau est cristalline, la visibilité est à + de 150m dans celle où nous allons. Autre truc cool, c’est que nous plongeons dans des grottes et tunnels, donc on plonge à la torche !

Du au manque de lumière mes photos sont vraiment dégueulasses. Mais sous l’eau nous pouvons admirer le phénomène de halocline. En fait, de l’eau de mer arrive directement dans la cénote, mais comme il n’y a absolument aucun courant, et que ces deux eaux n’ont pas la même densité, elles ne se mélangent pas. Ce qui donne l’impression, alors qu’on est déjà sous l’eau, de voir une rivière. La photo de Google sera meilleure que la mienne.

18824223-Copy

 

Place à mes photos, ça ne rend pas grand chose mais c’était vraiment une belle experience. Nager en grotte et souterrains ça donne vraiment l’impression de partir en exploration, la lumière qui filtre entre les roches ressemble à des lasers, dur à décrire mais sublime.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après ça bah après, forcément on dort (la clim à fond)…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA