L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 48 (08/11/2013)

Kms parcourus : 29

Alex.

 

Ce matin, on entre donc dans la petite vallée aperçue la veille. C’est cool ça change un peu des paysages monotones de certaines portions de route.

De plus, il fait assez froid ce matin, c’est donc dans la brume que nous commençons nos premiers tours de roue de la journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Le chemin est assez difficile jusqu’en début d’aprem, sous bois trempé, avec boue, grosses flaques, épaisse couche de feuilles mortes, et de nombreux écoulements d’eau venant du flanc de la montagne. Autant vous dire que ça colle dur à nos roues et que ce n’est pas simple, surtout dans les montées où les feuilles mouillées nous font patiner et pédaler dans la semoule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

En fin d’après midi, nous voulons nous arrêter à Sarreburg, la ville a l’air sympa. Nous cherchons un camping car il est tombé des trombes d’eau un peu plus tôt et nous sommes littéralement noyés (Goretex ou non). Pas de camping ouvert dans la ville (seulement un 3km plus loin, dont 3km de côte improbable, il y a même un télésiège en saison pour y accéder). Nous demandons alors à l’office du tourisme pour les gîtes, c’est déjà assez cher, et en plus c’est impossible d’y laver nos affaires…

 

On laisse tomber et reprenons la méthode habituelle du « toquage aux portes ».

 

Dès le premier « toc toc », nous trouvons un jardin chez Chrissy et son copain (désolé j’ai zappé son nom). Nous irons tranquillement demain matin à la laverie.

Elle nous offre la douche et de quoi faire sécher nos fringues de pluie.

Son copain rentre vers 19h, il a l’air bien claqué ; nous les laissons donc pour la soirée.

Nous irons ensuite nous prendre un kebab en ville et passerons la soirée tranquille dans la tente.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.