L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 66 (26/11/2013)

Kms parcourus : 0 (encore)

Alex.

 

Nous restons finalement un jour de plus avec Bert.

Il a besoin d’un coup de main pour monter un mur dans une des pièces de sa maison.

La matinée se passe donc tranquillement, et après le petit-déjeuner, nous attaquons le fameux mur.

 

En début d’aprem, Val appelle DFDS, la compagnie où nous devons prendre le bateau de Amsterdam à New Castle. Tout se présente plutôt bien, les billets ne sont pas trop chers, il y a un chenil à bord du bateau et Valdez est en règle dans ses papiers.

 

Val appelle donc pour faire la réservation, et là c’est la couille !!!

Le problème c’est que les chiens sont autorisés à bord, mais qu’on n’a le droit de les embarquer que si on a un véhicule motorisé. Qu’à cela ne tienne, nous proposons de payer le prix d’une voiture en plus.

Mais vous vous doutez bien qu’avec notre poisse de ces derniers jours, cela aurait été trop simple.

 

On nous répond que ce n’est pas une question de prix, mais que Boyd ne peut traverser le port en laisse. Nous expliquons que nous avons une Vari Kennel homologuée pour les transports. Et ben non ça leur va pas. Et reste le problème de la langue, négocier dans une langue différente de la notre reste toujours compliqué.

 

Qui plus est, la fille au téléphone est du genre borné !

 

Nous expliquons le problème à Bert, qui lui non plus ne trouve pas ça normal, ni logique. A titre informatif, la traversée du port jusqu’au bateau doit faire une centaine de mètres…

Bert rappelle pour nous et entre en négociation…

 

Après 3 ou 4 personnes différentes, il arrive à parler à l’une des responsables, qui lui explique que ça ne dépend pas de la compagnie mais de la DEFRA (un genre de ministère de l’agriculture anglais). Ok, il appelle le fameux ministère en Angleterre. Et là, on lui explique que non, que la DEFRA n’a aucun problème avec le fait qu’un chien embarque dans une remorque vélo…

 

Nouveau coup de téléphone à DFDS, Bert leur donne les infos, DFDS n’était pas au courant…

 

Du coup, la responsable, toujours sceptique sur nos attelages, nous demande d’envoyer des photos des vélos, des remorques, du passeport de Boyd… On s’y colle, et Bert lui envoie tout ça accompagné d’un très long mail récapitulant le problème, ce que nous voulons et tous les détails nous concernant pour qu’ils puissent éventuellement nous faire la réservation dans la foulée. La responsable nous rappelle quelques minutes plus tard…

 

C’est bon nous avons nos billets ! imprimés spécialement pour nous, avec en dénomination : tricycle+remorque+chien.

 

Encore un grand MERCI à Bert qui a géré la négociation d’une main de maître, pendant presque 3h, et qui a rendu notre passage en Angleterre possible. Sans lui, nous n’aurions pas eu d’autre choix que de faire demi-tour, il a sauvé notre boucle !!!

 

Au final, comme cela lui aura pris plusieurs heures pour nous obtenir les billets, nous n’aurons plus de temps de finir complètement le mur entrepris… Arf, désolés Bert !

En fin d’après-midi, nous allons faire un tour avec les vélos pour que Bert puisse essayer un de nos trikes. Bien qu’il trouve ça sympa, je crois qu’il préfère tout de même son propre vélo ^^

IMG_0888 IMG_0884 IMG_0879 IMG_0878 IMG_0872 IMG_0870

 

Nous passons notre dernière soirée autour d’un nouveau très bon repas (encore !) et de quelques (nombreux !) verres de vin. Nous irons au lit vers 3h30… Vraiment une très bonne soirée !!! et une superbe rencontre !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.