L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 68 (18 juin 2014) Green Bay –> Seymour

Kms parcourus : 37

Kms cumulés : 2139

Val.

 

En nous levant ce matin, nous lisons le message que Marc et Fanny nous ont envoyé pendant la nuit. Les filles qui nous ont aidés et qui travaillaient à l’aéroport cette nuit nous ont mal renseigné en fait, car le colis que nous avons préparé revient en fait à 450$ lors de l’embarquement !

Fanny a donc décidé de laisser son vélo sur place, et l’a offert à la dame du check-in, quant à Marco, il a embarqué le strict minimum, c’est-à-dire le cadre du vélo pour la somme de 100$. Les pauvres, ça a encore dû être le branle-bas de combat pour eux.

Bref, comme je suis curieuse, je vais vite fait voir les règles pour l’embarquement des vélos sur cette compagnie, juste pour savoir quelles sont les vraies règles ?!

Le site est pourtant on-ne-peut-plus-clair à ce sujet :

« United Airlines accepte un vélo non motorisé à selle unique ou jusqu’à deux vélos non motorisés rangés dans une caisse en tant que bagage enregistré. Si les vélos sont emballés dans une caisse pesant plus de 23 kg et/ou dont les dimensions linéaires sont supérieures à 158 cm linéaires (L + l + H), des frais de service de $US100 s’appliquent par trajet pour tout voyage entre les États-Unis, le Canada, Porto Rico et les Îles Vierges des États-Unis. Ces frais s’élèvent à $US200 par trajet pour tout autre voyage. Si le(s) vélo(s) sont emballés dans un contenant qui pèse moins de 50 livres (23 kg) et 62 (158 cm) pouces linéaires (L + W + H), il n’y a pas de frais de service de vélo. »

Comment les filles qui bossaient de nuit ont-elles pu à ce point se gourer lorsqu’on leur demandait les prix en détail, c’est quand même hallucinant !

C’est pourtant clair : si les dimension ne dépassent pas 1.58 m et 24 kg c’est GRATUIT pour les vols entre Canada et USA, et si ça dépasse, c’est 100€ par vélo !! C’était tout ce qu’on avait prévu et ce qu’on avait en tête à la base, lorsqu’on s’est rendu à l’aéroport ! Bref, si on s’était abstenu de discuter avec ces filles (très sympa certes, mais clairement incompétentes), et si on avait emballé les deux vélos séparément comme prévu, Marco et Fanny auraient pu les embarquer pour le prix prévu et sans encombres.

C’est vraiment juste dommage qu’on n’ait pas pensé à aller voir nous-même sur internet, sur le site internet de la compagnie, lorsqu’on était à l’aéroport. N’ayant pas de smartphones, nous n’avons jamais ce réflexe, mais Marco et Fanny en avaient, on aurait pu y penser, arf…

 

Bref, ce matin-là, nous sommes bloqués jusqu’à midi sous la tente, car il pleut fort et sans discontinuer. Ce n’est pas très grave car nous avons un Warshower de prévu ce soir, et il n’est qu’à une trentaine de kilomètres de là où nous sommes.

Quand la pluie nous laisse un répit, nous préparons nos affaires et disons au revoir à Beth uniquement car John est déjà parti au boulot. Merci infiniment à vous deux pour cet accueil improvisé, ça nous a bien sauvé la mise !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de foncer vers l’étape suivante, nous repassons au centre commercial racheter 2 zippettes magiques pour les garder en pièces de rechange car on n’a plus vraiment confiance en ce qui concerne les fermetures de chez Hilleberg. A 15$ la zippette magique, ça mange pas de pain !

 

30 bornes plus loin, nous arrivons donc chez Cindy et David, et nous sommes accueillis comme des rois. Nous ne sommes pas descendus du vélo que nous avons déjà fait le tour du proprio, de notre chambre « moutemoute » et de sa salle de bain perso. Juste après, nous voilà déjà avec deux bières à la main !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cindy et David ont eux aussi pas mal d’animaux dont 2 chiens, 2 chats, des canards… Bref, ils ne se formalisent pas du tout pour Boyd. Leur maison est splendide et je regrette de ne pas avoir pris en photo leur terrain de plus près car ils possèdent un magnifique jardin avec 2 mares, une fontaine, un potager… vraiment très beau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sonor

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Izzy

David et Cindy font un repas d’affaires ce soir-là et ont pas mal de monde, dont une fille chinoise et une brésilienne. On nous sert une assiette pas vraiment végétarienne (le steak doit bien peser 500g ! ^^), mais bon, on apprécie quand même, c’est vraiment délicieux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On passe vraiment une soirée géniale, tout le monde est vraiment très sympa, ça papote, ça boit du vin, et même Boyd se régale avec les restes de viande, ses nouveaux copains et leurs frisbees.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand les invités sont partis, nous restons un moment sur la terrasse à discuter autour d’une autre bouteille de vin (et bah oui, on aime bien ça nous !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nos hôtes nous expliquent qu’ils possèdent une petite maison familiale à environ 50km à l’ouest d’ici. Ils y vont presque tous les week-ends pour aller « flotter ». Ce qu’ils appellent « flotter », c’est :

–       se rendre en amont de la rivière en voiture avec tout l’équipement,

–       se caler dans la rivière chacun sur son matelas gonflable,

–       se laisser glisser le long de la rivière pendant 3-4h à flemmarder en buvant des bières (car ils ont également un bar gonflable bien sûr !),

–       et descendre des matelas lorsqu’ils arrivent devant leur maison (ils vont généralement chercher la voiture le lendemain ^^).

 

Comme on s’entend vraiment bien, et comme on doit rouler vers l’ouest de toute façon, nos hôtes nous proposent – si nous avons le temps – de rester chez eux jusqu’à vendredi matin (nous sommes mercredi aujourd’hui), puis de rouler vendredi jusqu’à leur maison familiale pour s’y retrouver vendredi en fin d’après-midi, après qu’ils aient fini le boulot. De cette façon, nous pourrons passer le week-end avec eux, et nous pourrons aller flotter !

 

Bien sûr que ça nous tente ! Même si nous devons rouler plus pour rattraper le temps plus tard, nous sommes sûrs que ça vaudra le coup, proposition acceptée !!!

3 reflexions sur “Jour 68 (18 juin 2014) Green Bay –> Seymour

  1. collinet

    Je veux voir les photos du  » flottage  » et Boyd y fait quoi pendant ce temps là ?

    flottez bien ce doit être suuuuuper

    marc ( un peu jaloux sur ce coup là …..)

  2. Lolita

    trop cool !!! bon w.end en perspective . Même Boyd a des copains 🙂
    et quel joli coin aussi !

    Amusez vous bien et ne buvez pas trop !! 🙂

  3. over

    salut les jeunes une évidence me frappe soudain : si je veux un jour me lancer à voyager comme vous il va falloir que je me mette à la bière!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.