L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 23 (14/10/2013)

Kms parcourus : 32

Val.

Ce matin, il pleut (pour changer).

Du coup, on range toutes nos affaires à l’intérieur de la tente, mais on se retrouve un peu bloqué pour tout ranger dans la remorque (le temps qu’on procède à notre Tetris habituel, tout risque d’être trempé), du coup on attend patiemment.

Vers 11h, c’est bon ! une petite heure pour tout ranger, puis une petite demi-heure pour avaler un morceau et on est parti !

Il nous reste une trentaine de bornes à faire, donc on pense encore naïvement qu’on sera chez nos hôtes vers 16h. Que neni ! Il y a encore une belle côte de 3-4 km avant d’arriver au sommet ! et de bon matin, avant même que les muscles n’aient chauffé et avec les courbatures de la veille, bah c’est dur ! très dur même !

On continue notre grimpette sous la pluie qui a repris sitôt nos affaires rangées d’ailleurs. Au bout de 2-3 h, on n’en peut plus !!! Juste à ce moment-là, petite accalmie, on s’arrête un moment devant le chemin d’entrée d’une maison pour enlever nos vêtements de pluie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au même moment, le propriétaire de la maison arrive et on se pousse un peu pour le laisser passer. En venant chercher son courrier, il entame la conversation avec nous et on lui explique un peu nos galères de ces 2 derniers jours, ce qu’on fait, etc…

Sa femme et lui-même sont également pas mal baroudeurs et on sympathise très vite.

Après quelques minutes, alors qu’on s’apprête à partir, Daniel (de son petit nom) nous propose de rentrer boire un café. On se demande si c’est bien raisonnable car on risque de ne jamais repartir, il nous propose alors nous les amener dehors pendant qu’on continue de se changer / ranger les sacoches , on ne peut alors pas refuser, c’est vraiment sympa !

Quelques minutes plus tard, Daniel revient avec sa femme, Marianne, avec deux bons cafés et une TABLETTE DE CHOCOLAT AU LAIT CARAMEL – FLEUR DE SEL !!! Seraient-ils des anges ??? C’est vrai, au moment où on s’arrête parce qu’on n’en peut plus de monter, le ciel de dégage, on a le droit à du café chaud, du chocolat, une conversation super sympa avec des gens adorables, et même de jouer avec leurs deux chiens, dont un est une petite Bull Terrier, race que j’adore !!! On pourrait limite se mettre à croire en Dieu avec tout ça ! En tout cas, ça nous a fait un bien fou au moral et au physique pour pouvoir ensuite se ré-attaquer au pédalage ! un grand merci encore pour ce joli moment !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois reparti, par chance, la côte est bientôt finie. On entame ensuite une belle descente… Il s’est remis à pleuvoir entre-temps mais on s’en fout, ça DESCEND !!! ENFIN !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

heureux d’arriver en haut

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

ben mine de rien, ça commence à être haut pour nos mulets

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

enfin la descente

Avec notre chargement, il n’est pas difficile de prendre beaucoup de vitesse et rapidement. En quelques centaines de mètres, on atteint tous les deux les 70 km/h, les vélos et les remorques ne bronchent même pas ! Bon ok, rien que pour ça, ça valait le coup de monter !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La route est vallonnée ensuite, mais la fatigue dans les jambes est bien présente maintenant, et la route est quand même difficile.

Quelques dizaines de kilomètres avant d’arriver, Géraldine (notre future hôtesse WarmShower) vient à notre rencontre sur la route après être allée chercher ses enfants à l’école. Elle nous propose de nous décharger un peu et récupère ainsi 70% de ma remorque + Boyd. Trop gentil ! Et on sent la différence en repartant, ça fait du bien ! Merci !

En plus, il reste encore une belle côte juste avant d’arriver chez eux, alors ce déchargement est plus-que-bienvenu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On arrive finalement vers 19h à destination, épuisé, trempé, et frigorifié d’ailleurs. A peine passés la porte d’entrée, Géraldine nous propose d’aller prendre une douche chaude… oh ouééééééé, le bonheur !

Nos hôtes, Géraldine et Olivier, sont aussi de grands voyageurs. Ils ont déjà fait un tour du monde en couple il y a 9 ans, puis un voyage de plusieurs mois à vélo avec leur petite fille, Amalia, qui avait à peine plus d’un an. En juillet prochain, ils repartent d’ailleurs pour un voyage d’un an à vélos avec leur fille Amalia et le petit dernier, Esteban, à travers l’Amérique du Sud et l’Asie…

Bref, vous comprendrez bien pourquoi le courant passe tout de suite et qu’on a tout plein de choses à se raconter toute la soirée !

Très attentionnés, ils ont même pris la peine de nous préparer une bonne petite fondue maison pour le repas du soir. Sans mentir, un vrai régal ! on a descendu 1,5kg de fromage c’est dire !
Après ça, on ne peut plus bouger, mais on se sent vraiment bien. Nos hôtes sont plus que bienveillants et tiennent à ce que l’on dorme dans un lit, bien au chaud à l’intérieur !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Même Boyd est choyé, il a son petit lit perso, est chouchouté par les enfants, et a même eu droit à sa petite promenade dans les champs quand Géraldine l’a récupéré en voiture et avant qu’on arrive donc. Que dire de plus ? Des hôtes géniaux ! MERCI !!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Avant d’aller au lit, Géraldine et Olivier nous propose de rester une nuit de plus, car le temps annoncé le lendemain est vraiment pourri. On est complètement cassé, on en a un peu marre du sale temps, et ils sont tellement sympas –> impossible de refuser !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

puis c’est super douillet quand même….

Nous voilà donc en mode squatteurs ! En espérant ne pas trop les déranger…

 

7 reflexions sur “Jour 23 (14/10/2013)

  1. Lolita

    oups , fausse manip !! suite … eux mêmes ayant déjà vecu cette expérience! Merci a eux !!

    Après cet intermède de repos et de compagnie agréable , vous allez repartir avec des ailes 🙂

    bon courage . bisous !!

  2. zeganna

    Te l’ai dit val , tu avoir des fesses et des cuisses en béton, après ton périple tu vas pouvoir

    cautcher les nanas qui veulent se raffermir …..

    Biz Anna

  3. JoCo

    « Vers 11h, c’est bon ! une petite heure pour tout ranger, puis une petite demi-heure pour avaler un morceau et on est parti ! […] de bon matin, avant même que les muscles n’aient chauffé et avec les courbatures de la veille, bah c’est dur ! très dur même ! »

    Dis donc, Val, qu’appelles tu le bon matin ? Vous avez décollé vers 12h30, il devait commencer à faire jour, même en Suisse :-))
    C’est peut être un effet secondaire du « trike lag »

  4. lopez

    C super d’avoir de vos nouvelles !On peut lire sur vos visages un peu de fatigue ms surtout du bonheur,bonheur d’accomplir ce qui vs tenait a cœur et de le partager ensemble .Bonne route,on se retrouve ds quelque jours A bientôt Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.