L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 336 au 338 (13 au 15 mars 2015) Guadalupe –> Tlaxcoapan

Kms parcourus : 81

Kms cumulés : 10 322

Alex.

Ce matin nous quittons notre petite route, pour une encore plus petite. Val nous a trouvé un super itinéraire. Peu voire pas de voiture, plein de petits villages sympathiques. Bref bon début de journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Les 25 premiers kilomètres tapent les cuisses, on ne fait que monter. Arrivés au sommet, pause gâteau !!! Nous passons devant une pâtisserie qui fait les fameux gateaux « tres leches ». C’est une tuerie ces trucs, ça ressemble un peu à notre baba au rhum, saut qu’une fois cuit, c’est imbibé avec un mélange de trois laits différents. Nous avions découvert ça grace à Alexandra à San Ignacio. Maintenant nous ne pouvons plus nous en passer ^^.

Pendant que nous mangeons sur un muret en ville, on homme vient tailler la bavette avec nous, c’est en fait le mari de la pâtissière. Il nous explique qu’il y a quelques années, il a croisé et discuté avec un voyageur à cheval qui venait du Canada et qui comptait traverser toutes les Amériques jusqu’en Patagonie. Bref on discute un moment, très sympathique, et sa fille est complètement amoureuse de Boyd ^^

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous reprenons la route, tout se passe bien jusqu’au moment où nous devons emprunter un bout d’autoroute (seulement 10 km). Mais arrivés à l’entrée, nous tombons sur un bon gros connard de flic. Pas moyen, il ne veut pas nous laisser passer. Ca s’excite on se dispute (enfin surtout moi) avec le flic, bref c’est la merde. En plus maintenant on est bloqués au péage, ce con veut pas nous laisser passer histoire de faire demi-tour.

Il nous dit : « vous repartez d’où vous venez »… « Mais Ducon c’est une voie rapide qu’on doit prendre en sens inverse… » Il n’en a rien à secouer. Du coup on se retrouve à essayer de passer les trikes par dessus les murets du péage, avec tous les gens qui attendent au milieu. La remorque de Boyd tombe, et mon vélo valdingue. Sous le choc l’angle de la remorque de Boyd explose. Bref vous imaginez la scène.

On repart tant bien que mal, dans un état de nerf palpable. Une chose en amenant une autre, on finit par se disputer en roulant, et nos vélos se télescopent… Pas de chance il y a un un petit « fossé » et Val finira dedans… Plus de peur que de mal. Je la sors de là. Au final la remorque se retrouve sur le vélo qui est complètement à l’envers, on sort tout ça de là en se préparant au pire, mais seulement l’axe de roue arrière du trike a ramassé un peu. Nous réparerons ça comme on peut en attendant mieux.

Val s’en sort avec quelques sacrés bleus sur la cuisse, le dos et la fesse (vous n’aurez droit qu’à la photo de la cuisse !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Nous poussons jusqu’à la prochaine ville et trouvons un hôtel pour le soir, on a vraiment besoin de se détendre.

C’est pas le grand luxe, mais pour 10€ la nuit ça passe, c’est propre, assez grand pour rentrer les vélos et remorques, avec eau chaude et Wifi.

Nous sommes ensuite bloqués par la pluie les deux jours suivants et nous resterons à l’hôtel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

5 reflexions sur “Jour 336 au 338 (13 au 15 mars 2015) Guadalupe –> Tlaxcoapan

  1. Annette Lopez

    Quelle sacrée journée
    Je pense qu’elle est oubliée et que demain tout ira mieux
    Il y a toujours des Flics qui font du zèle
    En vous souhaitant Bonne Chance et Bonne Journée
    Gros Bisous de Nous 5 à Vous 2

  2. collinet

    Tiens un gros con ……….. ça faisait longtemps !!! comme quoi la connerie c’est comme le

    cul d ‘ Arletty ………….. international !!!

    aller courage et soignez moi tout cela !!

    Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.