L'Amérique du Nord en Tricycle Couché

Jour 44 (04/11/2013)

Kms parcourus : 0

Val.

Aujourd’hui, on met le réveil tôt car on a décidé de partir en même temps que nos hôtes. Malheureusement, quand on ouvre les yeux, quel temps pourri s’offre à nous ! C’est la tempête dehors, il y a vraiment un vent pas possible, et le ciel est vraiment menaçant. En plus de ça, j’ai très mal à la cheville (vieille entorse qui me laisse de vilaines séquelles de temps à autre). En plus de ça (bis), nous avons été un peu frustré de ne pouvoir passer encore plus de temps avec Marie et Jean car ces deux-là sont vraiment adorables et on aurait aimé prolonger cette rencontre.

Quand nous les croisons le matin, Jean nous fait un cadeau et nous offre des rations militaires dans des boîtes en carton : rations « repas » et rations « journée » (ceux qui ont fait l’armée comprendront de quoi il s’agit). Ce sont des sortes de packs en fait avec tout ce qu’il faut : repas, dessert, café, barre de céréales, et même des pastilles pour purifier l’eau ! Bref, c’est super sympa et on les accepte avec plaisir ! C’est Bear Grylls qui serait jaloux !

On discute avec eux de l’hypothèse de prolonger notre séjour une journée de plus, et ils sont ok. Ils partent tout de même travailler du coup, mais nous passerons tout de même le repas du midi ensemble.

L’après-midi, on re-vaque à nos occupations (blog notamment, et montage vidéo… bientôt bientôt ^^). On passe également acheter quelques pâtisseries pour le repas du soir et à la pharmacie, où travaille justement Jean, pour faire le plein de pommades et cachets anti-inflammatoires, anti-courbatures, anti-tout quoi car mes petites jambes pas très musclées souffrent toujours beaucoup de ce pédalage (même s’il n’est pas très intensif en ce moment…).

Pendant que je fais mes achats à la pharmacie, Alexys m’attend dehors avec Boyd, assis sur le muret. Il me raconte ensuite que pendant qu’il était là, une dame d’une soixantaine d’années s’est approchée de lui et lui a demandé : « vous avez faim ? vous voulez manger ? » ^^ ça nous a bien fait rire, mais la pauvre dame ne savait plus où se mettre quand Alex lui a répondu qu’il était simplement en train de m’attendre. Mais n’empêche que c’est tout à son honneur à cette dame !

Le soir, on mange tous ensemble avec Marie, Jean-Claude et Tobias. Comme la veille, on aura bien du mal à se coucher tôt. Encore une super soirée, merci !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3 reflexions sur “Jour 44 (04/11/2013)

  1. irene LAVIGNE-CONNAULT

    Val, embauche ton mec comme masseur de chevilles avec HE. Anti douleurs y’a aussi une autre solution c’est « anti remorque » mais je sens que je vais me faire luncher !!!
    Bon néanmoins si vous continuez comme ça on va vous surnommer les 2 tortuesbis, ou les 3 pateaux, ou encore escargotslow…..
    Bon prenez soin de vous parce qu’à cette allure là on ne sera plus là pour vous voir en Bretagne non mais !!!!
    bises
    IRène

    1. alexval Auteur de l'article

      ha quand même il y a intérêt qu’on vous croise lors de notre passage en Bretagne, puis vous avez un TDM devant vous, et par conséquent il est interdit de claquer avec que celui ci soit fini !!! Et puis vous êtes officiellement nos commentateur numéro 1 donc vous avez pas le choix que nous attendre même si on traine un peu.

      Et puis comment refuser tout ces accueils et passer au delà de toutes ces rencontres ? C’est bien plus important que tout les kilomètres avalés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.